carnet de bord du 27/08 à 16h45

Carnet de bord à bord

Les garçons, j'ai trouvé la recette pour réduire la légère excroissance musculaire qui gene la fermeture de la ceinture avec le même trou de l'année dernière ...
Prenez un joli class40, faites le convoyer à Santander, commandez un bon vent de Sud Est et partez faire le tour de Ouessant. Mais attention ne vous installez pas dans la couchette car vous aller vous bloquer le dos avec les chocs, installez vous au poste de barre sur le haut du caisson, calez vos pieds sur la barre prévue à cet effet et ... lachez les mains! Une seule solution pour tenir en équilibre et ne pas vous retrouver à ramasser vos morceaux 4,5 mètres plus bas: c' est ... roulez des hanches!! et en cadence avec les vagues qui viennent d'en face et avec les coups de gite à chaque risée. Avec un bon Kiné à l'arrivée et qq grammes d'aspirine pour les courbatures vous serez recalé au tour de taille d'avant les vacances.

Vous rigolez (peut être) mais la machine a laver qu'était le Figaro s'est transformée en machine du tirage du Loto. On connait par coeur tous les coins du bateau même ceux qu'on ne croyait pas humainement accessible, on rebondit, on s'accroche a ce qu'on trouve " Non pas à l'Iridium Fifi! ...trop tard ..." on note tous les trucs qui piquent ou ecorchent on se tord les bras et les pieds ... bref c'est pas super stable!

Et coté ambiance sonore avec une telle caisse de raisonnance c'est les tambours du bronx mais dans le choeur de notre dame ... c'est beau mais sa lasse Mais bon on a encore jusqu'à demain soir (Jeudi) avant de prendre la première à droite vers Roscoff.

Ce qui est sympa tout de même (en plus d'essayer de faire avancer le canote ce qui nus occupe pas mal ...) c'est qu'il y a du soleil et un concurrent à vue. Nous sommes bord à bord depuis l'Espagne ce qui nous permet de voir si notre vitesse est correcte ou pas. Nous ne savons pas par rapport aux premiers si nous allons vite mais par rapportà celui là (Grassi) c'est ok car on le maintient derrière.

Ca roule donc toujours à l'ouest (nous sommes dans le travers de l'embouchure de la Gironde) et on se prépare à prendre des cachets pour le mal de terre (ça va être triste de tenir debout ...)

On ne lache rien (sinon c'est la gamelle assurée)

Erik et Philippe ("et non fifi on ne rajoutera pas de poignées pour mieux se tenir car c'est du poids en plus, fais gaffe celle vague là est belle ..."
En direct ou presque d'AXA Atout Coeur pour AIDES
12 commentaires
 
 

carnet de bord du 27/08 à 3h22

Et c'est reparti après un pit stop de 6 heures dont 2 de sommeil et une bonne douche... et nous avons démarré très fort avec une Troger! Une création toute simple mais fallait y penser...

Voila ti pas en effet que le fifi a inversé les écoutes de code 0 et de code 5 (ben oui y a pas que vous qui galérez avec ces trucs qui n'ont meme pas de nom!) et donc à l'envoi j'ai eu beau tirer sur l'écoute rien de s'est passé et le code 0 a commencé à se dérouler de lui même en vrac nous amenant à un affalage d'urgence vent arrière alors que nous sommes sensés faire de près bon plein. Bref ça arrive à tout le monde mais après les célèbres Ravou, Jouany ou Nigon (voir les épisodes précédents de la saga du voilier au ruban rouge) voila une belle Troger ! Et dire que je m'étais équipé triple couche + combi seche, en fait la combi est sêche à l'extérieur mais trempée dedans avec la suée prise sur le pont avant du canote

Mais bon, pour que tout soit oublié, je nous ai remis la compil cool de la nuit de pétole ... c'est toujours cool d'être sur l'eau

Nous sommes donc partis pour 300 milles au près pour atteindre la poine bretonne. Ca devait aller asez vite car des bord a tirer sur la fin seulement, nous avons 10 noeuds de vent mais ça devrait monter à 15 et nous aurons surement demain à rouler le code 0 pour envoyer la trinquette (foc plus petit). Nous avançons à 9 nds sur le fond et devons rester sur nos gardes car c'est truffé de cargos dans le coin, d'ailleurs je vais faire une pose car on est en route de collision avec un dans 10'.¨Petit fof de 5° pour voir si on peut passer devant ..
Bon ben ça a été un peu chaud car on ne s'est pas compris et on a fini par passer derrière pour assurer

Coté météo, on va donc se faire secouer sur toute la montée et je prefere ne pas regarder pour l'instant le passage en manche pour Roscoff et Saint Malo car ça peut encore bouger et le plus gros c'est le petit 48h avec une bascule à gauche aux 3/4 du chemin pour finir tribord amure sur Sein. On affinera demain mais pour l'instant on fait donc intérieur de la trace directe pour anticiper une partie du refus.

Voila pour cette nuit, nous vous souhaitons une tres belle journée,

Le voilier au ruban rouge au cap 360°, plein nord!
2 commentaires
 
 

carnet de bord du 26/08 à 21h13

carnet de bord à terre

Juste un petit mot de Santander car je dois aider fifi a bricoler le bout dehors et ensuite dodo!
Ce coup ci c'est le bout qui tenait la poulie d'amure qui a laché et il a fallu récupérer artistiquement le code 5. Pas de bobo et nous avons pu arriver sans être trop pénalisés car le vent est monté et c'est passé sous trinquette;

Nous nous maintenons au 7eme rang mais avons une remontée à faire avec 3 bateaux une grosse heure devant et 1 juste derrière pour nous pousser

Je n'ai pas encore vu la météo mais on va je crois tirer des bords

Tout va bien, même si on commence a être un peu cassé par l'exercice physique et le manque de sommeil.

Vive la voile et portez vous bien, on se cause demain ...

Erik et Philippe
1 commentaire