En avant pour la Solo Figaro les Sables

Dernier entrainement sérieux avant la grande course de l’été avec la Solitaire Figaro des Sables d’Olonne. Cette course fait partie des sélectives pour la Solitaire Afflelou le Figaro mais seulement une douzaine d’inscrits ce qui est dommage car le parcours est sympa avec un tour de l’Ile de Ré puis un tour de l’Ile d’Yeu et re tour de l’Ile de Ré soit environ 250 miles.

Lire la suite

1 commentaire
 
 

Lundi 16 avril à 11h

Je viens de dormir 24 heures quasi d'affilée et me sens encore prêt a faire une bonne sieste pour oublier les courbatures qui révèlent les quelques muscles qui ont échappé à mes exercices de musculation (no comment, please)...

En fait, j'ai l'impression que j'ai dû en travailler 10% car ça tire un peu de partout !!!

Quand il va falloir enchainer 4 manches comme cela (mais en plus long…) cet été, ça va être physique… Et pourtant, j’ai bien du dormir 5 à 6 heures au total sur ces 3 nuits par petites séquences de 10 à 15’ (pas possible de faire plus car au moindre bruit changeant sur le bateau, je sursautais et l’alarme de l’Activecho qui prévient qu’un autre navire est dans les environs n’arrêtait pas de buzzer de toute manière).

Ceci dit, ce qui est flippant c’est justement la proximité des autres navires ou quand on cale le pilote automatique sur un cap qui va droit dans les cailloux au bout de 2/3 heures si on ne le modifie pas… donc il faut se réveiller à temps ! En tout cas faire autant de grasse mat ne pardonnera pas en course avec les pros qui n’iront pas au delà de 2 heures de dodo sur 3 jours et je vous garantis que 4 heures de plus loin des réglages et de la barre ça fait un très gros écart sur la ligne d’arrivée… mais bon c’est une autre histoire. On va déjà jouer la qualif.

En tout cas, c’est bon de savoir que l’on est pas là que pour soi et se faire plaisir dans son coin (ce qui je dois l’avouer n’a pas été tout le temps le cas pendant cette ballade en particulier dans la brume épaisse en manche… quand je décidais de fermer les yeux pour un quart d’heure de repos de nuit dans la brume avec l’alarme de proximité des autres navires qui sonnait j’avais un peu l’impression de jeter les dés, même si statistiquement le risque était très faible) est une chance unique et de penser à tout ceux que l’on embarque dans cette aventure permet de garder les yeux ouverts et de ne jamais rien lâcher!

Merci à tous de votre soutien, mon amical salut militant à tous ceux qui luttent au quotidien que ce soit à AXA Atout Cœur ou AIDES, le ruban rouge va continuer de sillonner les mers pour sensibiliser et essayer de continuer de vous faire rêver (et parfois frissonner !!).

Bise à la bande : Phiphi, Pacôme, Stephou, Bruno, David et à sa chef Fabie qui préparent, entrainent et convoient le frêle esquif…

1 commentaire
 
 

Dimanche 15 avril à 8h

Et hop! Ligne passée à 6h45 après une dernière nuit pétole super mole avec brume gelée.

A chaque bouffée, il fallait envoyer le spi, régulièrement empanner puis ranger quand les 2 noeuds de vent qui poussaient les dernieres heures étaient en compétition avec les 2 noeuds de vent ...

En tout cas, je n'ai pas eu froid avec les manœuvres et ça fait la moitié du chemin de parcouru pour la qualification pour la solitaire du Figaro !!!

Bon je vous laisse, car je suis dans le chenal dans le brouillard avec un cargo en face et un ferry derrière qui klaxonne ... Faut que je me pousse !!!

Amitiés a tous et à bientôt pour la solitaire de Concarneau le week-end du 8 Mai.

2 commentaires