La Transat Jacques Vabre vous connaissez ?
Depuis 20 ans elle a souvent changé de format et de destination mais sa principale caractéristique immuable c’est que c’est une course en double… donc tranquilou par rapport au Rhum qui elle est en solo.
C’est vraiment les vacances, on peut en profiter, dormir tranquille et tout et tout, y en a même qui réveillent leur coéquipier pour leur quart après avoir mis la bouilloire à chauffer, voire même après avoir mis la dosette de nescafé dans la tasse. Je n’ai pas encore trouvé celui qui mettait un coup de sèche cheveux dans les bottes humides… mais c’est sans doute parce qu’il n’y a pas de sèche cheveux à bord !

Le départ pour tous sera le Dimanche 3 Novembre à 13h02, continueront vers l’Ouest sauvage les monocoques : Class40 et 60 pieds Imoca (with the famous François Gabart magnifique vainqueur du Vendée Globe). Pour les multicoques de 50 pieds (Multi 50) et 70 pieds (Mod 70) ce sera un tour vers Etretat avec les copains puis retour au Havre pour laisser les bateaux qui penchent prendre entre 2 et 5 jours d’avance.
Et donc le Mardi 5 à 13h02 pour les Multi 50, la meute sera enfin lâchée et nous n’aurons pas trop de nos 3 pattes pour tâcher de revenir sur les copains avant de voir les côtes du Brésil.
L’idée est de regrouper autant que faire ce peut les arrivées à Itajaï chacun courant dans sa classe et aucun classement général toutes classes n’étant prévu.

En ce qui concerne notre vintage « Vers un monde sans sida »on devrait normalement rattraper les Class 40 mais ce sera plus dur pour les Imoca car mon expérience depuis 2010 c’est que ma jolie pirogue de 25 ans va en moyenne à la même vitesse que ces 60 pieds. Les Multi 50 de dernière génération (en fait nos 5 adversaires) ont eux un potentiel de vitesse supérieur aux Imoca et devraient logiquement finir devant

Quelle est donc le plateau des Multi50 et nos chances de podium ?
Pour l’instant nous avons surtout des visées sur les vacances et l’aventure mais il faut bien parler de course aussi car même si on navigue sur un bateau millésimé qui reste bien en bouche (surtout si on ne la ferme pas bien, on risque presque de se noyer rien qu’avec les embruns…) on va tout faire pour laisser dans notre sillage quelques créations récentes et leur skippers professionnels… mais qui sont ils donc??

Ce ne sera pas facile de mettre Erwan derrière cette fois comme à la Route du Rhum 2010 car là il part sur Fenetrea Cardinal 2 qui n’est autre que l’ancien Crêpes Wahou 3, vainqueur de la Transat Jacques Vabre2009 et il embarque le double vainqueur de la Solitaire du Figaro 2012 et 2013 : Yann Elies. C’est le top en terme de performance et préparation du bateau mais va falloir doser dans les nids de poule des premiers jours et les dépressions orageuses surprises du coté de Rio…

Ce ne sera pas facile de mettre Lalou derrière non plus, son Arkema Region Aquitaine flambant neuf vient de gagner la Route des Princes, il commence à vraiment bien maitriser la bête et c’est sans doute le plus accrocheur des compétiteurs. Et puis c’est le compatriote girondin qui m’a amené vers le Multi alors je lui dois le plaisir de courir sur ces drôles d’engins. Va s’y cool mon Lalou, on va s’accrocher à ton sillage médocain

Ce ne sera pas facile de devancer Yves sur un Actual bien rodé et toujours performant au large(vainqueur en titre en 2011) sur lequel il pourra tirer en toute confiance. Et puis il embarque mon frère de la côte Med., le seul et l’unique Kito de Pavant qui lâche ses vaches qui rient pour un intérim mayennais. L’avantage des quinquas c’est qu’on a l’expérience pour apprendre vite mais là c’est pas les vaches qu’il va falloir lâcher mais les chevaux !

Ce sera très difficile de battre les Loïcs sur un Maitre Jacques (second de la TJV 2011) fortement optimisé depuis 2 ans et rivalisant en vitesse avec les meilleurs dans les trophées. Il est au même titre que les 3 précédents bateaux un candidat à la victoire. Et puis ils sont super sérieux les Loics donc ça va pas les faire rire si on les grille sur le départ. Au niveau vitesse y a pas photo, là aussi va falloir doser les gars, faut déjà finir (mais bon pas de pression)

Ce ne sera pas facile du tout de devancer Rennes aglo - Saint malo de Gilles. Son bateau est l’ancien Prince de Bretagne vainqueur de la Route du Rhum 2010. Un peu moins rapide dans les petits airs que les 4 autres bateaux récents il est optimisé pour la brise et à une carte à jouer si c’est une transat musclée. Ce serait sympa qu’après avoir fini dans son tableau arrière lors de la Québec-Saint Malo on puisse là aussi jouer un peu avec les copains…

Pas facile donc, le plateau est comme on dit de qualité et on rend plusieurs nœuds en vitesse moyenne à tous nos concurrents alors on va bien se dégager les sinus avec notre brumisateur de 50 pieds préféré, respirer à fond, mettre la poignée dans le coin et la fixer avec du grey tape pour s’accrocher au groupe de la ligue 1
Et puis vous nous connaissez même si on sera en vacances sur notre « Golden Oldies » on vous promet comme d’habitude de tirer le meilleur du bateau et de ne jamais rien lâcher !

Pour ceux qui voudraient venir visiter ces magnifiques bateaux, ils seront tous au Havre à partir du Vendredi 25 Octobre midi. Des animations sont prévues pendant la semaine d’avant course et les skippers seront sur place au plus tard le Mercredi 30 pour le briefing sécurité
L’équipage de Vers un Monde sans sida sera présent à minima le week-end du 26/27 Octobre et de retour le 30 jusqu’au départ final…
Nous serons le Samedi 2 après midi sur le bateau prêts à vous accueillir pour vous faire visiter notre terrasse panoramique à 360°

Amitiés en attendant de vous voir à bord…

Erik et Samy