Dans le second peloton, la bagarre a fait rage sur chacune des manches. Vers un Monde sans SIDA, qui a retrouvé son skipper Erik Nigon, après avoir été mené hier par Lalou Roucayrol, avait ce matin une armée de concurrents, l’écoute entre les dents : Nootka (Gilles Buekenhout) qui entend bien conserver son leadership dans le second peloton ; Groupe Martenat (Pascal Quintin) et Fondation pour l’Enfance (Pierre Antoine). Pourtant c’est Erik Nigon qui finit par imposer son rythme dans les trois dernières manches.

Enfin, à quelques longueurs, le troisième groupe composé de Delirium (Hervé de Carlan) le plus familial de tous, PiR2 (Etienne Hochédé) le doyen de la flotte, Citoyens du Monde (JF Lilti) et Victorinox (Dany Monnier), de très loin le plus confortable, se sont livrés une belle bagarre.

http://tropheeduportdefecampmulti50.wordpress.com/2012/09/08/conditions-ideales-a-fecamp/