Actualité Record SNSM du 22 juin 2010 :

Alors records battus ? Sportivement très disputée, la 6ème édition du Record SNSM a profité de conditions météo idéales propices à la glisse et à la vitesse. Malgré la fraîcheur de la nuit, les 53 bateaux ont navigué sous le soleil, sur une mer plate et dans du vent toujours un peu établi. De quoi faire tomber les temps de référence dans toutes les catégories, ou presque, sur les trois parcours longs de 180, 230 et 360 milles. Les arrivées témoignent autant des performances des multicoques, que de l’intensité de la régate dans le camp des monocoques. Les 271 équipiers engagés dans l’aventure de cette édition 2010, compétiteurs émérites ou plaisanciers avertis, sont tous rentrés à bon port les yeux rougis par les embruns et des sourires qui en disent long sur la belle tranche de mer vécue le long des côtes bretonnes. Le point sur les meilleurs chronos…

Multi 50 : le même bateau pour un nouveau chrono

Il vient de changer de main, il n’en reste pas moins un fidèle du Record SNSM et un de ses plus grands animateurs. A bord d’AXA Atout Cœur pour AIDES, Erik Nigon, nouveau venu dans la classe des multicoques de 50 pieds, a tiré pleinement parti des conditions favorables à la glisse pour améliorer son propre temps de référence établi l’année dernière. Le Multi 50, mené alors par Victorien Erussard, s’appelait Laiterie de Saint-Malo. Cette année, ce prototype très fiable, rapide et puissant, refait à neuf pour la Route du Rhum 2006, a parcouru les deux boucles entre Saint-Nazaire et Sainte-Marine à près de 11,5 nœuds de moyenne contre 9,5 en 2009.

www.recordsnsm.com