Solidaire du chocolat : les skippers au collège de Montoir-de-Bretagne

Les élèves ont reçu de leurs héros des tee-shirts aux couleurs de leur bateau favori.

Lire la suite

6 commentaires
 
 

Débriefing à Montoir

Week end d’il y a pas très longtemps

A Etel avec l’équipage retour
On pouvait penser qu’on allait refaire le naufrage comme on refait une course. A part les cadavres de bouteilles le matin, rien est en commun. Des épisodes en aparté, discrets, en tête à tête, mais sans plus.
Moi je demande : tu fais des cauchemars?
Réponse : non, mais la journée dans certaines situations j’y pense.

Bref, on ne peut pas refaire un naufrage comme on refait une course. En tous les cas, je ne sais pas si ils étaient trop nord, si ils n’allaient pas assez vite, si ils étaient un peu fatigués, si, si… En tout cas, ils se sont retrouvés dans l’eau, derrières un canote qui est resté longtemps la quille en l’air, qu’ils ont eu l’intelligence d’être en conditions de survie avant le chavirage, qu’ils ont eu la force mentale et physique de rester en vie et réussir leur sauvetage.

Donc revenons à nos moutons
RDV 10h00 au collège pour rencontrer les élèves de 4ème. Fabienne a préparé la vidéo et les photos tout le WE. Je ne sais pas comment elle peut faire ça. Ceci dit, c’est elle qui a toutes les images en tête, mais quand même, elle a du y passer une vingtaine d’heures au bas mot.

Debout 7h, il neige, 8h15 on part, la 4 voies est bloquée, 1,5cm de neige, à Grenoble ils rigolent grave. Téléphone au collège, nous sommes en retard.

Retard avec des ados au collège égal il faut les tenir velu. Bon, on arrive enfin, on parcourt les étages et les couloirs, des portes de classe sont ouvertes, on nous regarde passer. Enfin la salle ou les élèves sont réunis. On entre, applaudissement, c’est mignon. Un regard circulaire rapide, une, à ma gauche très émue, je reconnais ceux qui ont descendu la Loire avec moi. Normal, les enfants sont très réservés, ils ne posent pas de question, pourtant ils ont du en causer si on croit les profs. J’aurai préféré qu’ils se lâchent, mais nous n’avons pas eu assez de temps pour qu’ils se libèrent.

On raconte notre aventure, ils sont attentifs, mais tellement respectueux qu’ils ne nous interrompent jamais.

Le fun, c’est la salle des profs à la cantine, soit ils s’en foutent, soit ils sont comme les gamins. Au café, on discute, un prof (surement de sport) s’assoit, écoute, la cloche sonne il se lève, et part. Ils sont comme les ados les profs ou c’est moi qui fantasme.

En conclusion, c’était vraiment sympa, je ne regrette pas
et les enfants, on ne dit pas : C’est qui celle là ?
Mais : Qui était avec vous sur le yacht quand vous avez fait cette superbe croisière
Je vous embrasse tous, merci pour l’accueil, trop cool

Pacôme du Voilier au Ruban Rouge
6 commentaires