Carnet de mouillage

Ca y est on a eu droit a tout...Nous avons parcouru 999 des mille milles et avons du mouiller devant Le Grand Jardin, phare d'entrée du chenal de Saint Malo.
En effet quand le vent tombe et que le courant se renverse, la seule manière de ne pas reculer c'est de mouiller!
C'est donc le test de l'ancre secondaire qui a l'air de bien se passer pour le moment sachant que ce qui sera critique c'est sa remontée car souvent elle se prend dans les algues ou les rochers et la conclusion est d'abandonner le mouillage avec sans doute qq autres dans le chenal.

Pendant ce temps j'espère que nos trois camarades qui nous précèdent de très peu sont aussi scotchés et que notre suivant immédiat ne va pas trouver la risée miraculeuse avant nous.
Donc avant dénouement (avec du vent ou dans 5 heures quand le courant se retournera) et objectivement nous finissons 6ème après être toujours restés dans notre groupe de suiveur des 3 leaders qui s'étaient échappé dès la première étape et n'ont fait que creuser légèrement ensuite. Super !

Nous ne pensions pas être dans le coup sans repère préalable vis à vis de la concurrence au niveau vitesse.
Il reste énormément à faire en particulier au près dans les petis airs (code 0 ou non) et dans le médium sous gennac/code 5 où on s'est fait déposer par F.Lucas.
Par contre on a atomisé les adversaires au petit reaching sous code 0 (vous pouvez essayer la traduction sur Google si ça ne vous dit rien...).
L'inconnue reste la brise sous spi car ils sont restés tous les deux dans leur chaussette sauf le grand qq minutes dans la pétole en descendant sur Santander.
Nous avons aussi bcp appris sur les limites de chgt de voiles en force de vent non seulement pour la vitesse du bateau mais aussi pour notre capacité physique à récupérer ces grands morceaux de tissus...

Je ne suis pas sûr d'avoir le temps d'écrire davantage sur cette première course car j'ai du boulot à boucler pour Lundi et nous sommes déja Samedi midi ... et reste un "léger" déficit de sommeil

7 jours de course, pas de casse majeure mais ce qui devait casser a cassé, un bon duo avec fifi super cool à bord (comme à terre) même si pas toujours d'accord mais c'est pareil avec pacôme ... et une place de 6ème sur 17 class40 sur la ligne de départ. Voilà de bonnes vacances pour le Voilier au ruban rouge et son équipage!

Prochain rendez vous fin Septembre en équipage et à la Trinité pour les 3 jours du Mondial Morbihan Class40

en attendant, faites attention à vous et faites vous plaisir...
Erik et Philippe sur AXA Atout Coeur pour AIDES