Pétole toujours, retard d'un jour!

et voilà un dicton digne de l'Almanach du Marin Breton!

Nous sommes dans des tout petits airs depuis hier matin et faisons preuve d'une patience dont je ne nous croyais pas capables ni l'un ni l'autre.
Après avoir attendu la renverse de courant du coté de Ouessant pendant 6 heures conclues par un magnifique passage du Fromveur (chenal entre Ouessant et Molène pour ceux qui ne fréquentent pas la mer l'Iroise) pour reprendre une place, nous voila maintenant à 3 bateaux à l'arrêt en face de Plouguerneau sans vent et avec le courant de Manche qui commence à s'inverser ...

Comment reculer le moins possible tout en restant au large des cailloux et en étant à l'affut de la moindre risée pour passer devant nos petits camarades?
Si vous avez une idée, je suis preneur.

Nous avons dormi qq minutes chacun cette nuit car le vent était galère de chez galère, entre 0 et 7 noeuds dans les rafales ...et bougeant de 40° en direction.
Impossible de garder le bateau lancé et beaucoup de questions sur notre vitesse par rapport à Grassi qui nous déposait.

Qq kilos d'algues enlevées des safrans et la jonction refaite ce matin nous a rassuré mais ça va être dur dur pour les nerfs sachant que je n'aime toujours pas la pétole et encore moins en Manche quand on se caille et prend une espèce de brouillard crachin sur la tête ...

Nous avons fait la rencontre de l'année au large de sein: un orque épaulard! Pas trop gros, en tout cas plus petit que le bateau ...
il a joué un peu dans le sillage et a repris sa route. Noir et blanc, impressionant tout comme dans les docu du Commandant ou dans "Sauvez machin" pour les plus djeuns...
Nous avons aussi récupéré un petit oiseau genre pinson qui a pris ses quartiers dans la cabine comme s'il avait toujours habité là, on gène peut être??

Il nous reste une centaine de milles a faire mais ça peut prendre longtemps ce qui est sympa pour ceux qui suivent la version roots marins bretons des JO mais qui pour les deux guignols qui sont bien attaqués physiquement commence a faire long surtout qu'on aurait bien acheté notre sixième place alors que là il va falloir jouer le classement entre la 4ème et la 7ème mais avec toujours possible des coups de Trafalgar des copains qui suivent ...

Bref le suspens est à son comble alors qu'on a surtout envie de se poser avec une bière et des cahuètes, le monde est mal fait (oui je sais on est gonflé de se plaindre mais là c'est pas la croisière aux Antilles ...)!

On vous laisse donc l'apéro de ce soir, pendant que vous irez voir le site de la SNBSM et sutout le blog du voilier au Ruban Rouge www.axaatoutcoeur.aides.org

On retourne au charbon, on ne va rien lacher jusqu'au bout et faites la danse du vent pour nous aider (certaines ont déjà travaillé la choré sur le bateau!)

a plus

Riri, fifi et pétole