Bilan sportif :
Il n’est sans doute pas à la hauteur de mes rêves mais il correspond bien à la réalité des forces en présence. Pour briller dans la Solitaire il faut naviguer et encore naviguer et ce dans toutes les conditions que l’on va rencontrer en course. Le centre d’entrainement de Port la Forêt a organisé pour ses pros un stage en début d’année avec plus de 30 nœuds de vent chaque jour et y participaient entre autres Mich’, Fred et Corentin c'est-à-dire le podium de cette course. Le meilleur exemple du besoin de naviguer pour être compétitif est sans doute Marc Thiercelin, le parrain de notre voilier qui suite à son accident de l’an dernier n’a pu s’entrainer que comme un amateur et finit 2 places derrière moi. Coté amateurs, j’en ai compté huit en prenant en compte Grégoire Lemière qui se présente pourtant comme navigateur et c’est le seul qui me devance (d’une place) au classement (et a déjà fait la Solitaire l’an dernier) donc ce n’est pas si mal …et il y a aussi qq pros qui sont aussi derrière moi.
Bref c’est important pour moi d’être dans le coup car fait parti de la motivation pour s’entrainer et se confronter à un plateau comme celui de ce type de course mais n’est certainement pas ce qui compte le plus dans un projet comme le notre. Et plus les conditions de navigation sont difficiles plus les écarts se creusent, mauvaise pioche que cette Solitaire musclée.
Je reste donc un peu sur ma faim et suis impatient d’en re-découdre dans une prochaine aventure au grand large (ben oui on ne va pas en rester là tout de même !!!)… mais devrai pour cela naviguer plus que la dizaine de week-end passés sur l’eau depuis Mars en entrainement/régate de qualification.

Préparation physique
Grâce à une bonne préparation hivernale avec vélo et musculation j’ai pu tenir lors des étapes de gros temps mais ai à nouveau découvert des quantités de nouveaux muscles … et vais modifier le programme car c’est nettement le haut du corps qui est le plus sollicité même si les efforts pour garder l’équilibre sur les jambes sont constants. Là ou je faisais 30’ de musculation abdos, dos, bras, épaules, … pour 1h30 de vélo je vais passer en moyenne à 1h pour 1h. Par contre il faut maintenir absolument au moins 8 h de sport par semaine si pas de navigation et 4h si week-end d’entrainement sur l’eau.
Les pros sont souvent à 6 heures d’entrainement physique à terre par semaine mais ils sont sur l’eau 5 jours.
Pour le sommeil, c’est incroyable comme l’organisme sait s’adapter de lui-même. Il est inimaginable de dormir seulement 6 heures en 5 nuits mais pourtant quand on y est ça le fait … Le stress, l’inconfort, les paquets de mer, la tension, … font que le corps réduit au maximum ses besoins et se repose « utile ». On retrouve qqpart l’instinct animal ancestral où il n’était pas question d’enchainer 5 cycles de 90’ de sommeil. D’ailleurs au bout de 3 jours on a aussi la capacité de raisonnement du Neandertal moyen ce qui se rapproche de celle de l’huitre à marée basse… et nous fait franchir la ligne d’arrivée du mauvais coté. Ca m’est arrivé à Crosshaven mais est arrivé également à deux autres concurrents (et pas des amateurs) à la Corogne.
Ma petite expérience de la veille m’a fait adopter une stratégie simple. Si petit coup de barre à un moment où on peut se mettre sous pilote sans trop perdre, il faut en profiter pour aligner 2 ou 3 siestes de 15’. Par contre si le moment n’est pas favorable (près serré, pétole ou pétard) il faut résister jusqu’au gros coup de barre. A celui-ci vous ne pouvez pas résister, même à la barre sous les trombes d’eau vous partez pour qq secondes avant de reprendre vos esprits et ainsi de suite. Dans ce cas, ou la situation est favorable et j’enchaine à nouveau 2 ou 3 pauses ou si c’est le bazar je me débrouille quand même pour trouver un réglage sous pilote et je me cale pour 5 à 10’ maximum. Ca suffit pour que le coup de pompe passe et ça repart comme en 14. Je suis persuadé que l’on perd moins en faisant un vrai break de 5’ plutôt qu’en restant comateux pendant 30 à 60’ pour retarder l’échéance. Ceci dit cela dépend surement de chaque individu et il y a juste comme pour le reste à trouver le bon réglage
La condition physique dépend aussi de l’alimentation. Moi qui aime bien manger ai rarement eu bcp d’appétit pendant cette course, il est donc important d’emmener des aliments qui donnent envie et pas que des trucs utiles avec les calories qui vont bien. Je n’avais pas les contraintes de ceux qui partent en raid pédestre qui doivent s’alléger au maximum et ai consommé beaucoup de fruits frais et de salades. Il faut également se forcer à boire, ce qui n’est pas un problème quand on navigue dans le gros temps car on avale tellement d’eau de mer qu’on est tout le temps desséché. Dernier point le gros temps c’est stress, froid, fatigue donc 3 fois plus de raison d’avoir le mal de mer alors ne pas oublier sa Dramamine toutes les 6 heures.

Préparation du bateau
Le Figaro II est un bateau solide mais il doit être bien préparé et tout bout suspect doit être remplacé. Je suis parti pour cette Solitaire avec Hale Bas de GV (grand voile) et Pataras neufs. David avait remplacé les estropes, la mat avait été révisé, l’étai remplacé, tous les aériens biens fixés avec des astuces dont Phiphi garde le secret … Philippe, David, chapeau et merci!<br /> Les voiles étaient neuves sauf le Solent qui était de 2006, les connexions de l’électronique et le pilote révisés par TEEM, …
Il est indispensable de très bien fixer également le canot de secours, la perche IOR, la bouée fer à cheval qui ne demandent qu’à partir à l’eau après qq heures de pétard. Bien penser à cela avant chaque départ du port, il y a même une balise Argos qui dérive actuellement dans le golfe ….
Résultat, en étant prudent pendant l’étape 3 le Voilier au Ruban Rouge est arrivé aux Sables dans le même état qu’à son départ de Caen et j’ai juste remplacé le tangon par son spare le temps de changer le bout de hale bas. Sur les autres bateaux, beaucoup d’aériens et d’antennes VHF de tête de mat sont tombés dans les creux du golfe de Gascogne il y a eu 15 GV de déchirées à la Corogne et les poubelles des Sables ont accueillis nombre de voiles complètement détruites. Ceci dit j’aurais certainement du tirer davantage sur mon « moteur » dans la quatrième étape en ne prenant qu’un ris de GV et en mettant le tourmentin au lieu du Solent à ris. En effet les gréements fractionnés comme le Figaro donnent parfois des bateaux mous et il vaut mieux garder le plus de GV possible. Fred a d’ailleurs gardé sa GV haute toute la dernière étape malgré des rafales à 45/50 nœuds avec hale-bas à fond. Pas sûr qu’elle fasse encore bcp d’usage mais ce n’est pas le pb des pros et le résultat est là. Donc ce n’est pas pour la croisière où je réitère mon conseil de réduire rapidement avec 2 ris et petit foc au dessus de 35 nœuds et 2 ris + tourmentin au dessus de 40 mais pour la course, n’hésitez pas à porter le maximum de GV en contrôlant sa chute au hale-bas pour ne pas qu’elle batte et se déchire … mais bon plus facile à écrire qu’à faire !

AXA Atout Cœur pour AIDES
Le stand aux Sables a été un succès grâce à la mobilisation d’AXA Atout Cœur et de AIDES. Les cartes postales « + de bruit contre le sida » ont connu un grand succès à chaque étape, le blog est un super outil d’échange, les préparateurs des bateaux savaient où trouver les « outils de prévention » et cette Solitaire a été sous le signe de « Gavottes et Capotes » en tout cas du coté underground car la communication officielle est uniquement orientée résultat sportif des 3 premiers. Pas un mot du Figaro ou des médias associés (en tout cas à notre connaissance) sur le projet et en particulier sa composante de lutte contre le SIDA. Seul Radio France a fait un suivi à chaque étape mais les questions étaient également sur l’aspect sportif seulement.
Je n’ai pas en tête de participer à nouveau à cette course dans les 3 prochaines années mais si qq’un avait l’idée de tenter l’aventure, il faudrait qu’il prévoit avec ses partenaires un attaché de presse/communication à plein temps et présent à chaque escale pour nouer les contacts nécessaires, de louer un stand dans chaque village pour « motiver » l’organisation et d’acheter les images et en particulier un film sur son bateau ce qui est la seule manière de garantir une présence significative dans les images internet ou DVD de la course. Je suis désolé mais vous ne pourrez qu’entrevoir le Voilier au Ruban Rouge dans les images de la Solitaire 2007. Afflelou va quitter la Solitaire au terme de son contrat de 5 ans, je pense que le Figaro devrait remettre en cause sa communication car j’ai senti une très grande frustration non seulement chez les qq amateurs mais également chez nombre de pros et semi pros qui n’ont pas les moyens des grands sponsors.

Du coté People
J’aime bien cette partie là même si je ne vais pas assez chez le coiffeur et manque un peu de référence… Ca permet de se lâcher un peu même si vous ne devez pas connaitre grand monde… Mais si vous les rencontrez vous aurez comme ça un jugement complètement faussé … niarc niarc !! Et comme tout bon torchon il y a là dedans des tas de rumeurs et d’info que je tiens d’un ami qui les tient d’un ami qui les tient d’un ami qui doit en vouloir à son pote d’entrainement pour le balancer comme ça…
Mais non je ne suis pas comme ça au risque de vous décevoir et même si je garde une réserve certaine sur mon ami Mich’ et trouve qu’il y a qq petits jeunes qui se la pêtent un peu trop et qu’ils risquent de souffrir pour revenir le jour où ils se prendront une bonne claque. Il y a surtout des filles (trop peu) et des garçons sympas dans ce circuit. Par contre pour critiquer gentiment le pôle Finistère de Port la Forêt je pense qu’il devrait donner des sérieux cours de communication à ses skippers. Ce sont les meilleurs régatiers et dans les meilleurs marins mais à part parler de la pluie et du mauvais temps et de remercier le Caennetons, Les Sabloneux ou les Brestiens d’être venus si nombreux pour s’abriter de la pluie à coté du podium ou remercier leurs partenaires de leur donner du travail il y a comme un manque de belles histoires et de rêve. Où es tu Kito de Pavant avec ton regard perdu dans les embruns de Biscaye ? Vivement que l’on se retrouve sur la Route du Café ou le Rhum !! En attendant, notez les noms des jeunes ou moins jeunes qui sont des compagnons de course que j’aurai vraiment du plaisir à retrouver sur l’eau ou à terre. Gildas Mahé, le talent et la gouaille, Nico Lunven l’enthousiasme, la résistance et la gentillesse d’un gamin qui promet, Marc Lepesqueux qui te traite en égal alors qu’il fait 10 au général, Fred Duthil sa sensibilité et toujours un mot sympa (que les inspecteurs d’AXA soient sympas avec lui quand ils ont à traiter ses dossiers d’expert c’est vraiment qq’un de bien), Gérald Véniard un vrai caractère, Liz Wardley toujours le sourire et quelle détermination dans le gros temps !, .. . Il y en a plein d’autres aussi je vais m’arrêter pour ne pas monopoliser ce billet. Un mot pour finir, Eric Drouglazet m’a adressé la parole à Crosshaven pour me demander ce qui m’était arrivé pour ne pas finir devant lui. C’est le début de la célébrité !!

L’équipe indispensable !
Un projet comme celui là est un projet d’équipe. Il y a les bénévoles d’AXA Atout Cœur et les Volontaires et collaborateurs de AIDES (sans oublier Dorothée et Pauline) qui ont permis de rendre ce projet utile et puis aussi l’indispensable équipe « technique » à laquelle je voudrais dire un grand merci. C’est la famille, les amis, ceux qui m’ont permis de récupérer à chaque escale, de trouver le temps d’écrire pour les carnets de bord et le blog et de repartir sans me poser de questions sur l’état du bateau ou le contenu de mon panier pique-nique…
Fabie, ma moitié, préparateur, liaison avec l’organisation, mon agenda à toutes les étape, photos, … Hanaé assistante préparateur, cuisinière, liaison avec les préparateurs, … à Caen et aux Sables
Bruno et Stéphane préparateurs et conseillers à Caen, Crosshaven et Brest
Pacôme, Daniel, Maylen, Catherine préparateurs, cuisinières, guide, coach et conseillers à La Corogne.
Je suis surement celui qui était le mieux entouré et ça m’a permis de garder un moral toujours au top quelque soit le classement ou les conditions météo. Encore merci, je vous embrasse.

Les prochaines aventures …
L’actualité c’est le prochain Tour de Bretagne qui verra le Voilier au Ruban Rouge régater avec Pacôme et Philippe entre Saint Malo et Lorient mi Septembre (à suivre sur le blog !!)
Ensuite ce sera la trêve hivernale et une incertitude pour 2008 avant une reprise en 2009.
En effet nous avons participé à la plupart des grandes courses du circuit Figaro depuis 2005 et je me pose la question de refaire la Transat en double AG2R Concarneau- Saint Bath. Pacôme se réservant pour 2009 j’aimerais avoir l’opportunité de progresser dans les conditions de vent fort et pour cela de faire cette transat avec un pro. Naturellement j’ai demandé à Oliver Krauss qui est dans un programme de course sur Class 40 et qui me donnera sa réponse en fin d’année en fonction de ses obligations sur son nouveau bateau.
Ensuite ce sera le grand changement avec un nouveau bateau. Pour participer aux autres grandes Transat que sont la route du Café (Novembre 2009 en double) et la route du Rhum (Novembre 2010 en solitaire) il faut en effet passer sur un 40 pieds au minimum (Class 40). Nous en discuterons avec l’équipe technique au moment du salon Nautique en Décembre mais l’histoire du Voilier au Ruban Rouge devrait continuer pour 3 nouvelles années avec en plus des Transat quelques grandes courses en équipage comme le Fastnet, …
Restez connectés sur vos sites favoris et vous saurez tout …

A bientôt, amitiés et que le vent du large vous porte dans tous vos projets

Erik

Commentaires

ANDRE | email | 27 août 2007 à 12:00

Un seul mot : Chapeau...

kangoo | 27 août 2007 à 19:00

Oui, bravo Patron , et…. Merci d’être si plein d’énergie pour donner vie à tes rêves indissociables de la cause pour laquelle tu milites , et de nous les donner à partager avec tant de générosité

que le vent du large continue à te porter dans tous tes projets

Erik | 28 août 2007 à 09:43

J'ai oublié une info importante sur la tactique. 9 fois sur 10 ça a payé au vent c'est à dire qu'il vaut mieux monter au dessus de la route qu'aller en dessous. Que ce soit pour aller aux Needles, après les Needles, en mer Celtique, après la BXA vers la Corogne, en revenant de la Corogne vers les Sables à chaque fois ceux qui sont allés au dessus ont eu plus de pression et ont gagné. Seules exceptions: après le Fasnet il fallait partir en dessous à cause du dévent de la cote irlandaise et entre Belle-Ile et BXA où il fallait aller à terre pour bénéficier du thermique en journée. Je vous laisse juger si on doit en tirer une règle ...

pacôme | 29 août 2007 à 11:46

Nous savions tous que c'est une course de ouf, bien plus dure qu'une transat. Ne soit pas déçu, ta perf est fantastique. A plus patron

pacôme | 29 août 2007 à 11:56

Au regard du commentaire du patron, je vous dis qu'il va refaire la course tout l'hiver. Et si j'étais monté plus tôt... Et si j'avais croisé..... et si j'avais envoyé le tourmentin..... et si..... et si...... D'un coté c'est bien, il est temps de planifier les apéros dinatoires pour refaire la course virtuelle idéale Belle course, vraiment (n'oublions pas que tous les comités de course ont annulé toutes les autres régates qui devaient se courrir autour du 15 Aout).

DicksonBetty28 | email | 4 juillet 2013 à 19:31

Yearn to acquire essay writing service uk of ace quality? Visit <a href="http://supremeessays.co.uk/samples.html">this site</a>!

Comparison Essay | email | 8 juillet 2013 à 10:45

Order Abortion Essay, don’t waste your time and do other important things while competent writers will cope with your writing assignment.

Management Essay | email | 8 juillet 2013 à 10:46

Usually a lot of graduates don’t have a clue how to write Narrative Essay "great-essays.com", but they may get considerable assistance from superb custom writing service.

MasterPapers.com rewiew | email | 12 juillet 2013 à 16:42

Don’t know which firm to select to obtain help from? Glance over TopWritingService testimonials "best-essay-sites.com", and arrive at a good choice.

check here | email | 21 juillet 2013 à 06:31

Professional resume writers review will give you a hint where to buy resume paper when you have no time to write a resume, just visit Resumes expert company, check out resume templates and our best resume writers will be ready to provide you professional resume writing service. Buying resume with us is pretty easy, buy CV now and stay satisfied about your future career.

Postez votre commentaire

votre commentaire

pour valider votre commentaire, merci de recopier le code numérique ci-dessous :

Si vous ne voyez aucun chiffre lisible, utilisez le formulaire de contact pour signaler le problème
le code :  

  

Retroliens

Aucun trackback.

Les trackbacks pour ce billet sont fermés.